• lauresapey-naturopathe

Bonnes graisses = bonne santé !

Lesquelles privilégier, lesquelles éviter ? Faisons le point ensemble


Notre corps à besoin de graisses pour bien fonctionner mais il est important du lui donner les bonnes car beaucoup des graisses que nous consommons aujourd'hui sont nuisibles à notre santé.


A quoi servent les graisses dans notre organisme ?

Les lipides (=graisses) sont des nutriments essentiels au fonctionnement de notre organisme.

Ils ont d'abord un rôle énergétique puisque 1g de lipides donne 9 kcal. Mais ils ont aussi un rôle très important pour notre santé car ils apportent de la souplesse aux membranes de nos cellules et leur permettent de réaliser des échanges de nourriture et d'informations avec l'extérieur. Ces échanges sous forme de messagers chimiques et de médiateurs vont jouer un rôle notamment dans la régulation du rythme cardiaque, la circulation sanguine, l'immunité et l'inflammation.


Les 3 types de graisses:

Graisses trans: existent naturellement dans les laitages mais sont surtout présentes dans la nourriture industrielle que nous consommons. Ils sont couramment appelées « partiellement hydrogénées » sur les étiquettes. Ce sont des corps gras fabriqués en rajoutant de l'hydrogène lors des processus industriels pour servir de stabilisateur et conservateur. Ces graisses sont à éviter au maximum.

Graisses saturées: présentent en grande quantité dans les produits animaux mais aussi dans l'huile de palme ou encore l'huile de coco. Leur excès peut conduire à des maladies cardiovasculaires, à du cholestérol en excès, etc.

Graisses insaturées: nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. Permettent de donner de la souplesse à nos cellules, à nos membranes et nos vaisseaux sanguins. Ils sont bénéfiques entre autres pour la fonction cardiovasculaire, pour aider à la fabrication des hormones et pourrait contribuer à un meilleur contrôle de la glycémie chez les diabétiques. On trouve ici les oméga-3, les oméga-6 et les oméga-9. Attention tout de même à respecter un bon ratio entre oméga-6 et oméga-3 (5:1) sous peine de favoriser les inflammations dans votre corps.